chansons en France


Extraits du roman show-biz et sagesse selon Ternoise


1 : l’ombre de Stendhal

- Quand Stendhal raconte la vie d’un certain Henry Brulard, quand Stendhal, né Henri Beyle, livre ainsi son autobiographie, il est catégorique : « l’amour a toujours été pour moi la plus grande des affaires, ou plutôt la seule ».
Pourtant, l’œuvre, cette sensation d’effleurer l’art majeur, cette certitude d’enfin transcender une misérable existence ; l’œuvre relativise nos sentences. En marge de la Chartreuse de Parme, il notera : « aimes-tu mieux avoir eu trois femmes ou avoir fait ce roman ? ».

(...)

2 : jamais content

Vingt. Quelqu’un naturellement se croit fabuleusement drôle, en imitant la diction d’un présentateur télé : « le compte est bon ». Les vingt « stagiaires » arrivés, c’est l’ovation quasi générale quand Bernard proclame : ce soir Voix du Sud offre l’apéritif et un repas froid... la cession débutant officiellement vendredi : cadeau... et demain midi Francis, oui Francis Cabrel, mange dans cette même pièce, oui, à la même table. Enfin, à l’une des deux tables. Mais pas de précipitation, il sera présent chaque jour... Ce sera LA rencontre ; des yeux brillent, joie, excitation, impatience, anxiété aussi...
- Va falloir être à la hauteur...
- Tu crois qu’il va se laisser photographier ?
- J’espère qu’il nous donnera de bons conseils.
- C’est vrai qu’il va produire le meilleur ?
- J’espère qu’on va passer à la télé.
- J'ai une Fender Télécaster Us.
- Paraît qu’il est super cool.
- Les sixièmes rencontres, ou les septièmes, je me perds tout le temps dans les chiffres, et puis on s’en fout des chiffres, en tout cas c’était hyper mieux, c’était à Nantes, alors Francis forcément rentrait pas le soir chez lui, c’était hyper plus intime quoi, plus sympa, ma copine Nadine y était, une meuf hyper sympa, elle doit venir samedi prochain, elle doit bientôt signer chez Sony, moi aussi sûrement... Pour signer chez Sony on est à la bonne adresse...
- Tout le monde dit que c’est magique.

(...)

21 : présentations

Faute d’être à côté, au moins presque en face. Gloire aux tables en V. J’avais bien raison : elle n’est pas une fille pour chanteurs !
Cabrel proclame les magnétos non autorisés.
Richard Seff, officiellement déclaré RIRI par le maître et Terminator pour les Astagiaires, est arrivé entre temps, il se présente...


(...)

29 : au piano

Marjorie s’installe au piano.
Je suis emporté.
D’abord il faut que je te dise. Je n’ose pas. J’ai le temps, finalement...
J’aurais aimé apprendre le piano.
Mais non. Le piano c’est pour les riches et en plus pour les filles. On t’a acheté un ballon pour Noël...
J’avais dix ans, j’ai donc joué au football...
Je suis emporté, les pensées débordent, je me sens trop sensible, envie de pleurer. Mais je serais incapable d’expliquer pourquoi. Je me sens bien, simplement. Une vie comme ça. Avec Marjorie. Ça doit être ça, le bonheur...

Trouver le bonheur en soi, et un peu plus avec Toi...



(...)

31 : la sensation.

Notre arrivée serait la sensation. Nous ne pouvions en douter.
La question devant être : comment vont-ils se comporter ?


(...)

36 : mercredi

La sélection des titres pour le spectacle du samedi, initialement programmée le soir, est avancée en fin d’après-midi, Francis ne pouvant rater un événement... le match de foot à la télé... c’est sacré la coupe d’Europe...

(...)



Commentaires ouverts

-COM1-- le 24 juillet 2012 à 23 : 46
par Francis : vaste programme que le show-biz et la sagesse

Si vous souhaitez soutenir cette page :


sur le forum : le CD SAVOIRS offert pour toute commande de 2 livres
LIRE PROPOS et commentaires.